Avec un chiffre d’affaires atteignant la centaine de milliards de dollars, le marché des jeux vidéo est plus qu’en bonne santé. En effet, en plus de la transition numérique qui a particulièrement bénéficié à son industrie, c’est la diversité des joueurs qui rend encore son expansion dynamique. Ainsi, on pourrait noter en 2016 qu’autant de femmes que d’hommes manipulent la console. À cet effet, selon les experts, la croissance que connaissent les jeux vidéo depuis le début des années 90 pourrait connaitre une évolution encore plus significative les prochaines années.

Le jeu vidéo bientôt la première industrie culturelle du monde

Avec une croissance de 8 % en 2016, tous les indicateurs semblent promettre au jeu vidéo une place de leader sur le marché de l’industrie culturelle mondiale. En effet, la dynamique entrepris par celui-ci depuis le début des années 90 lui semble donner toutes les armes pour briser le monopole des autres secteurs ludiques et culturels. Ainsi, avec un chiffre d’affaires évalué à 78, 61 milliards de dollars en 2017, le marché des jeux vidéo représentera bientôt le double de celui du cinéma.

Il suffit de se référer à l’Infogrammes proposé par le site hellolife.fr pour comprendre que déjà en 2014 les bénéfices engrangés par le marché renaissant des jeux vidéo étaient largement supérieurs à ceux du cinéma et de la musique. Ainsi, on peut noter que

« pour 86 milliards de dollars de chiffres d’affaires en 2016 pour les jeux vidéo, le cinéma et la télévision faisaient 55 milliards de dollars tandis que l’industrie musicale totalisait comme bénéfice 53 milliards de dollars. »

À cet effet, on pourrait alors conclure que le jeu vidéo représente aujourd’hui la deuxième industrie culturelle du monde derrière l’édition.

L’édition bientôt dépassée ?

L’envolée que connait le marché des jeux vidéo pourrait bien laisser croire que celui-ci deviendrait dans peu de temps la première industrie culturelle du monde. Les experts se tablent sur l’importante croissance qu’a connue le marché des jeux vidéo pour établir leur prévision. Ainsi, avec 8 % de croissance contre 1 % pour le livre, c’est peu vraisemblable que l’édition puisse résister encore longtemps.

Super Mario Bros. Le jeu qui fit renaitre l’industrie vidéo ludique de ses cendres

Alors que dans l’année 1980, on parlait du krach du jeu vidéo, l’arrivée sur le marché de Nintendo, le puissant éditeur nippon va insuffler un nouveau vent à l’industrie ludique. Ainsi, Super Mario Bros., un jeu de plateforme développé sur NES (Nintendo Entertainment System) devint jusqu’en 2009 le jeu le plus vendu au monde avant d’être éjecté de la première place du podium par Wii Sports.

En effet, le marché des jeux vidéo était dominé dans les années 1970 jusqu’en 1985 par l’américain Atari. Ce dernier va connaitre une crise très grave qui va entrainer toute l’industrie vidéo ludique dans la tourmente. Ce fait notable avait pour cause une production supérieure au besoin du marché en console et une difficulté de proposer de nouveaux jeux plus attractifs au consommateur. Il faut retenir à cet effet que le succès d’un jeu entrainait du coup une copie systématique de la part d’autres éditeurs inondant le marché de nombreux « clones » dont les qualités sont à peine désirables.

L’arrivée de Nintendo qui débarque avec sa Super Mario Bros. aura de de nombreux effets sur un marché apocalyptique des jeux vidéo. D’abord, ce dernier va redynamiser les ventes de console dans le monde et deviendra à cet effet le premier vendeur de consoles de jeux dans toute l’Amérique du Nord. En outre, la firme va réussir à imposer un level design à tous les jeux qui lui succèderont. Une véritable révolution qui fera de la firme japonaise le leader mondial des jeux vidéo pendants quelques années. Et bien qu’elle soit détrônée, la firme reste tout de même un des éditeurs incontournables d’un marché de plus en plus créatifs et plus concurrentiels. À cet effet, elle se contente d’une 9e place mondiale malgré une chute de 13 % de ses bénéfices en 2013.

Quels sont les leaders du marché mondial des jeux vidéo ?

On compte aujourd’hui sur le marché plus une centaine d’éditeurs de jeux vidéo. Les plus connus sont évidemment ceux qui se font le plus d’argent, car ils vendent mieux et sont plus créatifs. Ainsi, 25 d’entre eux rapportent environ 50 milliards de dollars et on peut citer outre Nintendo, Sony ou encore Apple. À cet effet, voici un Top 10 des plus grandes firmes éditrices de jeux vidéo en fonction de leur chiffre d’affaires :

  1. Tencent
  2. Sony 
  3. Microsoft 
  4. EA 
  5. Activision Blizzard 
  6. Apple 
  7. Google
  8. King.com 
  9. Nintendo 
  10. Ubisoft

La diversité des gamers soutient l’industrie vidéo ludique

Si l’industrie du jeu est si performante aujourd’hui, c’est grâce à la diversité de ses consommateurs. Ainsi, le jeu vidéo n’est plus la distraction pour adolescent qu’il fut il y a encore quelques années. Le jeu vidéo est devenu l’affaire de tout le monde et prend en compte toutes les couches de la société. Ainsi, aujourd’hui, 47 % des gameuses dans le monde sont des femmes et les statistiques sont toutes aussi intéressantes au niveau des différentes tranches d’âge. À cet effet, d’après statista.com :

  • 95 % des joueurs ont entre 10 et 14 ans ;
  • 92 % des joueurs ont entre 15 et 18 ans ;
  • 91 % des joueurs ont entre 19 et 24 ans ;
  • 73 % des joueurs ont entre 25 et 34 ans ;
  • 70 % des joueurs ont entre 35 et 44 ans ;
  • 51 % des joueurs ont entre 45 et 54 ans ;
  • 46 % des joueurs ont plus de 55 ans.

Quand bien même on peut remarquer une baisse progressive des joueurs lorsqu’ils prennent de l’âge, il est tout de même important de reconnaitre que le jeu vidéo est une distraction aussi bien appréciée des jeunes que des personnes âgées. La conséquence directe d’une telle diversité est l’augmentation constante du chiffre d’affaires de l’industrie du jeu. À cet effet, selon le SELL (syndicat français des éditeurs de logiciels de loisirs),

« le marché français a connu une progression de 18 % ».

Une chose normale dans un pays ou le chiffre d’affaires cumulé de l’industrie du jeu est de 10 mille euros par minutes.

L’industrie du jeu vidéo profite également de la transition numérique

S’il est vrai que la transition n’a pas bénéficié à tous les artisans de l’industrie du jeu, il lui aura quand même permis de faire jouer tout le monde. À cet effet, les jeux se portent progressivement de leur support classique la console pour intégrer des outils aussi divers que les ordinateurs portables et les smartphones. Ainsi, loin du jeu vidéo uniquement jouable au salon, l’on peut se divertir depuis son lieu de travail, aux toilettes ou même dans un parc. À cet effet, l’internet est également l’un des facteurs du rayonnement de l’industrie du jeu dans le monde. Car, même si vous pouvez jouer gratuitement en ligne sur votre smartphone, le besoin de bénéficier de plus de confort vous poussera certainement à faire l’option de contenus payants « in-game ».

La dématérialisation des supports de jeu vidéo est-elle un avantage ?

Hors de l’industrie du jeu, de nombreuses personnes se demandent si la dématérialisation n’entrainerait pas une certaine décadence de l’industrie du jeu… En effet, c’est le contraire qui s’est produit. Car, outre le fait que les firmes éditrices n’avaient plus de supports à fabriquer, les couts de transport disparaissaient de fait et il n’y avait plus de vendeurs à rémunérer. Paradoxalement les couts des jeux vidéo dématérialisés ont grimpé au point d’être supérieurs à 30 % voir plus par rapport au support physique. À cet effet, plus que jamais, l’industrie du jeu se porte bien.

Conclusion

Avec un marché en plein Boom, l’industrie des jeux vidéo est amenée à voir davantage son chiffre d’affaires augmenté. En outre, l’incursion de l’intelligence artificielle intervenue, il y a 20 ans, lui apportera plus de rayonnement avec des qualités de jeux impressionnantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.