L’utilisation de l’outil informatique est aujourd’hui incontournable pour de nombreuses activités dans divers domaines de la société moderne. Que ce soit dans les secteurs de l’économie, de l’ingénierie ou même du commerce, l’informatique s’est imposée comme un véritable outil d’aide à l’exécution de tâches très complexes, et autrefois difficiles, voire impossibles à faire manuellement. L’on gagne en rapidité et en efficacité à l’échelle du monde. Cependant, ces nombreux avantages qu’offre l’outil informatique sont entachés par le piratage informatique qui sévit comme une nouvelle, mais non moins dangereuse forme de criminalité. Avec le développement d’internet, le piratage informatique prend de l’ampleur dans le monde, et ses répercussions peuvent parfois être graves.

 

Le piratage informatique

De façon générale, le piratage informatique désigne un ensemble de moyens utilisés pour la collecte illégale de données personnelles ou confidentielles stockées sur un support informatique tel qu’un ordinateur ou un smartphone, ou en ligne. Les informations recueillies sont d’ordre divers. Il s’agit le plus souvent :

  • De mots de passe ;
  • De numéros de compte et autres coordonnées bancaires ;
  • Des données personnelles ;
  • Etc.

Les informations sont utilisées de façons diverses selon le pirate. Si certains ne sont qu’à la recherche de votre mot de passe WiFi pour profiter gratuitement de votre connexion internet, d’autres pirates plus dangereux revendent les informations collectées à des tiers, ou les utilisent pour faire du chantage ou rançonner leurs victimes. À cet effet, les pirates informatiques utilisent de nombreuses méthodes très astucieuses pour appâter et piéger leurs victimes. Bien que diverses et nombreuses, les méthodes les plus répandues et les plus utilisées par les pirates informatiques sont notamment :

  • L’utilisation de logiciels malveillants ;
  • Le phishing ;
  • Le craquage de mots de passe.

 

Le piratage informatique est illégal, et sévèrement puni dans de nombreux pays.

 

 

 

Les logiciels malveillants ou malwares

Les logiciels malveillants encore appelés maliciels ou « malwares » en anglais sont des programmes informatiques mis au point par des pirates informatiques dans le but d’infecter et d’endommager un système informatique. Ce programme est mis en œuvre à l’insu du propriétaire de l’ordinateur ou de téléphone mobile. Il existe divers types de logiciels malveillants, chacun d’entre eux présentant ses particularités :

  • Les virus informatiques ;
  • Les vers informatiques ;
  • Les chevaux de Troie ;
  • Les rançongiciels encore appelés ransomwares ;
  • Les publiciels ou adwares ;
  • Les keyloggers ;
  • Etc.

 

Les virus informatiques

L’utilisation de virus informatiques est la méthode la plus prisée par les pirates informatiques. Les virus informatiques sont conçus pour infiltrer et se propager dans l’ordinateur par l’intermédiaire d’un logiciel ou d’un document hôte. Les virus informatiques sont en mesure de se répliquer, ce qui les rend particulièrement dangereux et leur permet d’infecter facilement et rapidement de nombreux ordinateurs. Ils sont capables d’endommager de façon très grave l’ordinateur infecté, et peuvent dans certains cas rendre inutilisables les informations contenues sur l’appareil.

Il existe différents types de virus à savoir :

  • Les virus de secteur d’amorçage ;
  • Les virus de macro ou macrovirus ;
  • Les virus de fichier ;
  • Les virus de script.

 

Les vers informatiques

Les vers informatiques sont à différencier des virus informatiques. Ils se propagent sur le terminal ou à travers le réseau, en créant des copies d’eux-mêmes qui seront ensuite transmises aux autres ordinateurs à travers les connexions réseau.

Les vers informatiques sont particulièrement dangereux en raison de leur capacité à se reproduire très facilement et discrètement, sans qu’une intervention humaine soit nécessaire.

 

Les chevaux de Troie

Les chevaux de Troie sont des logiciels malveillants prenant l’apparence de logiciels classiques et sans dangers. Une fois installés sur la machine, ces logiciels permettent au pirate d’espionner ou de modifier le fonctionnement de l’ordinateur à l’insu du propriétaire. Il existe divers types de chevaux de Troie tels que les backdoors ou portes dérobées, les DDoS ou les droppers.

 

Les ransomwares

Les ransomwares sont utilisés par les pirates informatiques pour chiffrer les données ou les fichiers d’un ordinateur, d’un terminal ou d’un réseau. Une rançon est alors demandée à la victime avant l’accès aux données chiffrées, d’où l’appellation de « rançongiciels ».

C’est une forme très répandue de piratage informatique.

 

Les publiciels

Les publiciels ne sont pas forcément conçus pour endommager la machine. Leur présence n’en est pas pour autant moins désagréable pour l’utilisateur en raison des nombreux désagréments qu’ils occasionnent : ouverture intempestive de pages publicitaires non désirées, modification de liens, redirections intempestives sans autorisation de l’utilisateur, etc.

 

Le phishing

Le phishing encore appelé hameçonnage en français est une méthode utilisée par les pirates informatiques dans le but d’usurper l’identité de la victime. Elle consiste à obtenir des informations personnelles de la victime par divers moyens de tromperies. Les informations recueillies sont pour la plupart du temps, les mots de passe, les numéros de cartes bancaires ou de cartes de crédit, etc.

 

 

 

 

La méthode la plus utilisée consiste à créer un faux site internet d’une structure existante (une banque ou une ambassade), faisant ainsi croire aux utilisateurs qu’ils sont sur le site officiel de la structure. Grâce à ce site, les pirates informatiques pourront recueillir les diverses informations personnelles saisies par la victime, telles que les numéros de carte bancaire, les mots de passe, les codes d’accès aux comptes bancaires, etc. Ainsi, le cybercriminel pourra accéder à toutes les données personnelles de la victime, ainsi qu’à ses comptes bancaires. C’est une méthode très astucieuse, savamment utilisée par les pirates informatiques pour dérober les avoirs en banque de leurs victimes, et obtenir un grand nombre de données personnelles sur ces derniers.

 

Le craquage de mots de passe

Cette méthode consiste pour le pirate informatique à forcer l’accès à un ordinateur ou à un compte protéger par un mot de passe en se servant d’un logiciel spécialisé pour outrepasser cette protection. En général, les logiciels utilisés essaient le maximum de combinaisons possibles afin de trouver le bon mot de passe.

 

 

Toutefois, face à ce problème de nombreuses plateformes proposent à leurs utilisateurs des mots de passe plus longs et plus complexes, ce qui rend nettement plus difficile l’utilisation de tels logiciels pour le piratage.

Il existe également nombre d’astuces et de précautions pouvant être mises en œuvre pour éviter le craquage du mot de passe. Certaines plateformes bloquent l’accès au compte en question après la saisie d’un trop grand nombre de mots de passe erronés.

 

Se protéger efficacement contre le piratage informatique

Avec le très grand développement du piratage informatique, il devient plus que nécessaire de s’en prémunir. À cet effet, de nombreuses méthodes sont développées afin de faire face efficacement à cette menace numérique.

 

Les antivirus

 

Les antivirus sont des logiciels développés pour lutter efficacement contre les logiciels malveillants. Ils permettent d’identifier plus facilement les fichiers infectés par les logiciels malveillants, de les réparer ou de les supprimer dans le cas échéant. Les fichiers soupçonnés d’être infectés peuvent également être mis en quarantaine afin d’éviter une propagation de l’infection sur tous les autres fichiers de l’ordinateur ou du réseau. À cet effet, les antivirus proposent des analyses régulières du système pour détecter la présence de tous virus ou logiciel malveillant. Des mises à jour régulières sont également proposées pour tenir à jour la base virale de l’antivirus. De nombreux antivirus sont disponibles sur le marché. Bien que la plupart de ces antivirus efficaces soient payants, il est nécessaire de s’en procurer, car la  » sécurité de ses données personnelles n’a pas de prix « .

 

Des comportements à adopter pour une meilleure sécurité informatique

L’utilisation d’un logiciel antivirus ne vous met pas totalement à l’abri d’un piratage informatique. Pour éviter tous désagréments liés au piratage il est nécessaire d’adopter des comportements plus sécurisés :

  • Utiliser des mots de passe plus complexes autres que les dates de naissance, les prénoms, etc. ;
  • Ne pas ouvrir et signaler tout mail suspect ;
  • Vérifier l’orthographe des liens avant d’y accéder, et s’assurer qu’ils sont sécurisés ;
  • Activer les pare-feu pour éviter les intrusions sur les réseaux ;
  • Effectuer régulièrement les mises à jour de sécurité. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.